DessinÉchographismes

Lieux de passage – avec Diego Movilla

  • © Diego Movilla et Magali Sanheira. Œuvre co-produite par les Tanneries - Ville d'Amilly, 2018

Lieux de passage
2018

L'image de l' architecture est cousue avec des fils de métal, tel un cocon.
Ensuite, le dessin comporte des empreintes, celles de mes genoux-position du pénitent, une amulette, l'atome, un sonogramme, la suite de Fibonacci.
Un univers de sciences et de croyances associées sur une image représentant une utopie abandonnée, celle de l'aérotrain d'Orléans.

 

 

* Diego MOVILLA propose à 9 artistes de collaborer à une sérigraphie.
Elle est fixée avec de l'encre transparente, de la poudre de graphite et un fixatif.

La pratique artistique de Diego Movilla s'appuie notamment sur l'effacement, la trace, la reprise et le repentir, l'empreinte et le gommage.
Il travaille depuis plusieurs années sur différents supports comme le dessin et la sérigraphie où il intervient selon ces modalités.

Dans le cadre de son exposition au Tanneries d'Amilly, il souhaite inviter dix artistes dont la pratique l'intéresse.
Il propose donc à ces artistes d'intervenir sur une sérigraphie qui sera adressée par le Centre d'Art puis restituée et exposée.

C'est le point de départ d'un ensemble qui va se poursuivre.

Entre oeuvre collective, message personnel, voire "mail-art"... et surtout dialogue entre pratiques, cette série cherche à éprouver idée idée de "lieux de passage" qui serait un partage de sensibilités.

Lieux de passage
2018

The image of architecture is sewn with metal wires, like a cocoon.
Then, the drawing includes imprints, those of my knees-position of the penitent, an amulet, the atom, a sonogram, the continuation of Fibonacci.
A universe of sciences and beliefs associated with an image representing an abandoned utopia, that of the Orleans aerotrain.

 

 

* Diego MOVILLA offers to 9 artists to collaborate on a silkscreen.
It is fixed with clear ink, graphite powder and fixative.

The artistic practice of Diego Movilla relies in particular on the erasure, the trace, the recovery and the repentance, the imprint and the exfoliation.
He has been working for several years on different media such as drawing and screen printing, where he works according to these methods.

As part of his exhibition at the Tanneries d'Amilly, he wishes to invite ten artists whose practice interests him.
He therefore proposes to these artists to intervene on a serigraphy which will be addressed by the Art Center then restored and exposed.

This is the starting point of a set that will continue.

Between collective work, personal message, even "mail-art" ... and especially dialogue between practices, this series seeks to experience idea idea of ​​"places of passage" that would be a sharing of sensibilities.