Chute d’Arbre

Chute d'arbre
2013
Tirage fine art 30 x 40 cm, caisse américaine bois brut.

Dans une Abbaye, un ex-voto illustrant une chute d'arbre et a été retranscrit en braille. Cette retranscription de la petite peinture rupestre subit un traitement similaire à celui de l'histoire de l'arbre qu'elle raconte; un "renversement", une "mise à plat".

L'ex-voto "Chute d'arbre" rassemble plusieurs protagonistes: Le miraculé, le témoin, le traducteur et le spectateur voyant et non-voyant. L'accumulation excessive de perceptions et d'interprétations qui s'extrapolent, corrompt de plus en plus l'événement originel.

Cette représentation iconographique d'une catastrophe à laquelle il y aurait eu une issue miraculeuse, où le vœu aurait été exaucé, est une action de grâces qui a pour volonté de d'attester d'une croyance comme vraie, de la faire devenir réalité.
Mais il n'existe pas d'Ex-voto de ceux qui ont péri. Qu'est-ce qui pousse, alors, à croire en la véracité des faits, si ce n'est la simultanéité des événements? Phénomène de perception qui conduit à une "superstition de la simultanéité".

Tree fall
2013
Fine art print 30 x 40 cm, American box raw wood.

In an Abbey, an ex-voto illustrating a tree fall and was transcribed in Braille. This transcript of the little rock painting undergoes a treatment similar to that of the story of the tree she tells; a "reversal", a "flattening".

The ex-voto "Fall of tree" gathers several protagonists: The miracle worker, the witness, the translator and the spectator seeing and blind. The excessive accumulation of perceptions and interpretations that extrapolate, corrupts more and more the original event.

This iconographic representation of a catastrophe to which there would have been a miraculous issue, where the wish would have been granted, is a thanksgiving which has the will to attest to a belief as true, to make it become reality.
But there is no Ex-voto of those who perished. What drives, then, to believe in the truth of facts, if not the simultaneity of events? Phenomenon of perception that leads to a "superstition of simultaneity".